Quels sont les principaux principes de la protection des réfugiés ?

  1. La non-refoulement : le principe de non-refoulement interdit aux États de refouler ou de renvoyer un réfugié ou un demandeur d’asile vers un pays où il risque d’être persécuté ou où sa vie ou sa liberté seraient menacées.
  2. La protection subsidiaire : le principe de protection subsidiaire protège les réfugiés qui ne sont pas protégés par leur pays d’origine et qui ne peuvent pas être considérés comme des réfugiés au sens de la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés.
  3. Le droit au retour volontaire : le principe du droit au retour volontaire garantit aux réfugiés le droit de retourner volontairement et en toute sécurité dans leur pays d’origine.
  4. La protection contre la refoulement : le principe de la protection contre la refoulement garantit aux réfugiés le droit de ne pas être refoulés, expulsés ou déportés sans considération de leur statut.
  5. Le droit à l’intégration : le principe du droit à l’intégration garantit aux réfugiés le droit de se réinstaller et de s’intégrer dans leur nouveau pays d’accueil.
  6. La protection internationale : le principe de la protection internationale garantit aux réfugiés le droit à une protection internationale efficace et à une assistance internationale.
  7. Le droit à l’éducation : le principe du droit à l’éducation garantit aux réfugiés le droit d’accéder à l’éducation et aux services sociaux dans leur nouveau pays d’accueil.
  8. Le droit à l’emploi : le principe du droit à l’emploi garantit aux réfugiés le droit d’accéder à des emplois dans leur nouveau pays d’accueil.
  9. Le droit à la sécurité et à la dignité : le principe du droit à la sécurité et à la dignité garantit aux réfugiés le droit de jouir des mêmes droits et protections que les citoyens de leur nouveau pays d’accueil.
Noter cet avis

Laisser un commentaire