Quels sont les différents types de méthodes de préservation des métadonnées archivistiques?

  1. Formatage des métadonnées : le formatage des métadonnées consiste à organiser les métadonnées selon un format standard. Cela peut inclure le codage des métadonnées dans un format spécifique, tel que le Dublin Core, le METS (Metadata Encoding and Transmission Standard) ou le MARC (Machine Readable Cataloguing). Cela permet aux métadonnées d’être facilement lisibles et accessibles par des systèmes informatiques.
  2. Préservation des métadonnées : la préservation des métadonnées consiste à conserver les métadonnées dans leur état original, en les stockant dans des systèmes informatiques sécurisés et à jour. Cela permet de préserver les métadonnées pour les utilisateurs actuels et futurs. La préservation des métadonnées peut être réalisée à l’aide de logiciels spécialisés, tels que le logiciel de gestion des métadonnées (MDM) ou le logiciel de préservation des métadonnées (PMD).
  3. Migration des métadonnées : la migration des métadonnées consiste à transférer des métadonnées d’un système informatique à un autre. Cela permet de conserver les métadonnées dans un format plus récent et plus adapté aux nouvelles technologies. La migration des métadonnées peut être réalisée à l’aide de logiciels spécialisés, tels que le logiciel de migration des métadonnées (MMD).
  4. Archivage des métadonnées : l’archivage des métadonnées consiste à conserver les métadonnées dans un système informatique sécurisé et à long terme. Cela permet de conserver les métadonnées pour les utilisateurs actuels et futurs, et d’assurer la préservation des métadonnées pour les générations futures. L’archivage des métadonnées peut être réalisé à l’aide de logiciels spécialisés, tels que le logiciel d’archivage des métadonnées (MAM).
Noter cet avis

Laisser un commentaire